journal d'un cuiseur de pierre

journal d'un cuiseur de pierre

refaire la route a l'envers  et revoir le chemin parcourue voici ici poser mon souhait .
le début d'une passion n'est jamais aussi claire que ce que l'on voudrait .il  y a  la tentation du romanesque ,d'un moment ,d'un fait précis mais tout de ce qui est avant tout dépend du lieux ou l'on vit ,moi je vivais sur mon îles la guadeloupe riche de mon paysages nature ,innocent du monde et n'ayant de rêves la ligne bleu-mer  que l'horizon.d'ici tout n'est que pensée évasion de l'esprit peut de chose de palpable sinon les contour de l'île. cela suffit a tous ceux qui me sont proche mais vient un jour un moment ou cette dimension territorial se fait un peu juste a soi il vient l'envie de voir de comprendre  les limites du monde et de sa vocation non exprimer.
de la naisse mes envie de création de réaliser de mes mains mal adroit quelque objet ,de laisser trace d'une culture vivrieres ,de foullier la terre et trouver quelque racine nourricière.Exprimer les balbusiment de mes  reponses entrevoire la solution d'un trop plein d'envie de ne je sais quoi faire.
comme rien ne vient alors on suit la vie qui poursuit sa course sans vous attendre on ne sais comment lui dire que tout est la en sois .
mais a  y voir rien  a y regarder rien a y  dire rien ne se fait.
les question suivit de peut êtres pourquoi pas m'ennuie et ne résous rien , je ne fait rien je pousse comme une plante atropic.sinon je prie je chante je suis la voie de mes parents je me nourrie de la vie de mon enfance de se que je vie depuis toujours et de cette dimension spirituel qui rent tout homme plus sure de ses doute et de sa vérité révélée .
puis vient le temp d'une recontre d'un hasard d'une indication qui vous dit là peut etres , là je crois , là il y as ,  là c'est possible , alors vous y aller et voilà je me retrouve les main plein de possible, plein de possible , plein de solution  d'envie , plein de terre rouge plein de terre fouller au pied d'un arbre plein de terre qui reste de ce que le sautre on laisser de leur passage une tree que je vai rencontrzere regarder aprendre ressentir .
je deviens l'éleves de ma vie je faconce mes doit mes main mes bras puis mon corps de terre je devient modeleur de terre comme se construire de sa propre nature .
durant des des heures je cvais le trajet de ma maison a chez moi ,retrouver avec surprice et question les suer de mes effort , depaser mes impatience ratraper par brasser mon attente mes desir ,réveiller en moi cette quette érante  .
apres un temps de satifaction et et de realisation enfantine se presice un nouvelle horizon un autre rivage .
partire marcher courir plus loin , partir marcher a nouveaux courir a bout de soufle jusqu'au bort ,partir marcher courir ,non !
marcher jusqu'au sasoir regarder au loin refléchir le regard posser sur la mer qui ouvre sur le monde sur d'autre rivage .  
  

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Fabienne (mercredi, 30 mars 2016 10:19)

    AUTHENTIQUE c'est exactement ce que l'on attend d'un Homme de la Terre et du Feu......Bravo


    Mon site est en construction et a été piraté, je dois remettre les photos....